Soutien en assurance

Au Canada, le niveau de soutien offert par les assureurs pour le traitement de l’obésité peut varier selon la province, le régime d’assurance spécifique et la compagnie d’assurance elle-même. Le système de santé public, administré par les provinces et les territoires, couvre peut-être certains aspects du traitement de l’obésité, comme les consultations avec les médecins de soins primaires et certains gestes médicaux nécessaires. Cependant, les services complets, qui comprennent les médicaments, les interventions chirurgicales et les soins spécialisés, peuvent n’être couverts que partiellement et nécessitent souvent une assurance privée ou des déboursés.

Les assureurs privés au Canada sont plus susceptibles d’offrir une couverture complémentaire pour le traitement de l’obésité que le régime public ne couvre pas, par exemple:

  • Couverture des médicaments d’ordonnance pour l’obésité (celle-ci peut toutefois varier selon le régime d’assurance et les médicaments approuvés par Santé Canada).
  • Couverture partielle ou complète de la chirurgie bariatrique, sous réserve de certains critères à remplir. Pour être admissible, il faut généralement avoir des antécédents documentés d’échec des efforts de gestion du poids par l’alimentation et l’exercice et satisfaire à un seuil précis d’IMC (indice de masse corporelle) avec comorbidité liée à l’obésité.
  • Accès à des diététistes ou nutritionnistes ou à des programmes de gestion du poids, qui peut être partiellement couvert dans le cadre de certains régimes d’assurance santé.
  • Soutien psychologique ou counseling par des professionnels spécialisés dans les troubles alimentaires ou la gestion de l’obésité.

Le niveau de soutien offert par le système de santé public pour le traitement de l’obésité peut varier considérablement entre les provinces et les territoires.

Malgré ces options, il existe des lacunes notables dans la couverture du traitement de l’obésité au Canada:

  • L’accès à des médicaments anti-obésité efficaces est souvent limité par la liste des médicaments remboursables des régimes privés, et les personnes qui n’ont pas d’assurance privée peuvent avoir à payer de leur poche.
  • Les temps d’attente pour des options financées par le système public, comme la chirurgie bariatrique, peuvent être longs et varier grandement d’une province à l’autre.
  • Il faut encore une plus grande reconnaissance de l’obésité comme maladie chronique, qui requiert une prise en charge multidisciplinaire continue et non de simples interventions ayant trait aux habitudes de vie.

En conclusion, il existe du soutien dans le contexte du traitement de l’obésité au Canada, mais la situation peut varier considérablement selon le lieu de résidence de la personne, les détails de son régime d’assurance public ou privé et les traitements dont elle a besoin. Un plaidoyer pour une couverture plus large et plus cohérente entre les provinces et les territoires continue d’être important pour améliorer l’accès à des soins complets en matière d’obésité.

Suivant

Programmes de soutien aux patients
Au Canada, le niveau de soutien offert par les assureurs pour le traitement de l’obésité peut varier selon la province, le régime d’assurance spécifique et la compagnie d’assurance elle-même.
Lire la suite